Accueil > Colloques & Séminaires > L’INVENTION DE LA LIBERTÉ, ET LES VOIES DE L’INTERPRÉTATION. UNE CLINIQUE DU (...)

Séminaire Schibboleth — Actualité de Freud — saison 2017-2018

L’INVENTION DE LA LIBERTÉ, ET LES VOIES DE L’INTERPRÉTATION. UNE CLINIQUE DU CONTEMPORAIN

Sous la direction de Michel Gad Wolkowicz Président de l’Association Internationale Inter-Universitaire et et de l’Interdisciplinary Institute Schibboleth – Actualité de Freud –

Michel Gad Wolkowicz, et les Comités Éditorial et Scientifique pour le Séminaire : Thibault Moreau, Jean-Jacques Moscovitz, Jacques Tarnéro, André Aboulkheir, Jacques Amar, Cyril Aslanov, Patrick Bantman, Michaël Bar Zvi, Pierre Benghozi, Jean-François Bensahel, Sylvie Benzaquen, Georges Bensoussan, Claude Birman, Pascal Bruckner, Danièle Brun, Évelyne Chauvet, Viviane Chetrit, Claudine Cohen, Marc Cohen, Daniel Dayan, Frédéric Encel, Eugène Enriquez, Simon Epstein, Marion Feldman, Georges Gachnochi, Yolanda Gampel, Michel Granek, Bernard Golse, Bernard Grelon, Serge Hefez, Christian Hoffmann, Joël Kotek, Michèle Lévy-Soussan, Didier Lippe, Émile H. Mallet, Éric Marty, Sylvie Méhaudel, David Mendelson, Lionel Naccache, Marc Nacht, Sophie Nizard, Marc-Alain Ouaknin, Michaël Prazan, Ann-Belinda Preis, Philippe Robert, Rachel Rosenblum, Marie-Hélène Routisseau, Jacques Rozenblum, André Senik, Daniel Sibony, Jean-Benjamin Stora, Sam Tyano, Henri Vacquin, Monette Vacquin, Philippe Val, Régine Waintrater, Eva Weil, Hélène Widlöcher, Simone Wiener, Jean-Pierre Winter, Jacques Wrobel, Daniel Zagury, Paul Zawadzki

Programme du séminaire
Schibboleth — Actualité de Freud —
Saison 2017-2018

L’invention de la liberté et les voies de l’interprétation. Une clinique du contemporain

Présenté d’abord par son sommaire, puis dans le détail, ce programme est mis à jour au fur et à mesure.

Les séances ordinaires du séminaire se dérouleront comme à l’accoutumée à l’ISEG, 28 rue des Francs-Bourgeois, de 20h30 à 23h00, sauf exception indiquée ; elles auront lieu cette année un jeudi par mois ; l’accueil se fait à partir de 19h45.

Y feront exception certaines séances exceptionnelles, certaines déjà prévues, d’autres sans doutes annoncées au cours de l’année ;
ainsi
– le 14 septembre la séance s’est tenue au Centre Rachi, 39 rue Broca, Paris, 5ème, intitulée : « Psychopathologie d’un meurtre, anatomie d’un silence. Halimi, d’Ilan à Sarah : un syndrome contemporain » ;
– le 14 octobre, au Théâtre 71 de Malakoff, représentation de la pièce de W. Shakespeare, Le marchand de Venise, suivie d’une discussion avec le metteur en scène, Jacques Vincey (CDN Tours), le Directeur du Théâtre 71, Pierre-François Roussillon, et, de Schibboleth – Actualité de Freud –, Philippe Val, Jean-Pierre Winter, et Daniel Sibony ;
– le Dimanche 26 Novembre 2017 aura lieu, à l’Institut Universitaire Élie Wiesel, et en partenariat avec lui, un colloque intitulé : « L’œuvre et la pensée de Raphaël Draï : l’invention de la liberté responsable » ;
– projection suivie d’un débat du film de Michaël Prazan La passante des Aubrais ; date à déterminer.

Le nombre de places étant limité et l’affluence très importante, il est recommandé de s’inscrire aussitôt l’annonce reçue en écrivant au secretariat@schibboleth.fr.

Participation habituelle aux frais :
12 € pour une séance (tarif étudiant : 5€)
90€ pour l’ensemble de la saison (séances ayant lieu à l’ISEG environ une fois par mois).
Inscription pour une institution et ses membres 200€ (contacter le secrétariat).

Les participations aux frais peuvent être réglées
• par carte bancaire via le site de schibboleth à la page faire un don, en indiquant la somme choisie dans la case « autre montant »,
• ou en adressant un chèque à l’ordre de Association Schibboleth, à Thibault Moreau, Secrétaire de Schibboleth, 2 rue Marie Stuart, Reims 51100,
• ou encore sur place avant la séance, par chèque ou en espèces.

AU SOMMAIRE

Aux dates annoncées pourront en être ajoutées d’autres ; les thèmes et la liste des intervenants évolue selon les disponibilités de ces derniers.

14 septembre : Psychopathologie d’un meurtre, anatomie d’un silence. Halimi, d’Ilan à Sarah : un syndrome contemporain

12 octobre : Autour du « Vivre ensemble »

16 novembre : Que veut la femme ?

14 décembre : Psychiatrie, Droit, Politique

11 janvier : Le développement du bébé et du jeune enfant : les relations et liens primaires

8 février : L’invention du père

8 mars : Problématiques adolescentes

12 avril : Les Frères. Entre fraternel et fratricide

17 mai : L’invention de la liberté, l’éthique de la responsabilité : les voies de l’interprétation

14 juin : Les médias et les faits

PROGRAMME DÉTAILLÉ

FORUM EXCEPTIONNEL

Psychopathologie d’un meurtre, Anatomie d’un silence : Halimi, d’Ilan à Sarah : un syndrome contemporain

Jeudi 14 septembre 2017

En partenariat avec
RCJ 94.8
AKADEM
LES ÉDITIONS IN PRESS
LES ÉDITIONS LÉVY-VALENSIN DAVID REINHARC
LES CAHIERS BERNARD LAZARE

Sous la présidence de
Michel Gad Wolkowicz
(Professeur de Psychopathologie, Universités Paris-Sud, Tel Aviv, Glasgow ; psychanalyste, Association Psychanalytique de France ; Président de Schibboleth – Actualité de Freud –)

Ouverture et Présentation
du partenariat RCJ / Schibboleth — Actualité de Freud —
Paule-Henriette Lévy (Directrice d’antenne de RCJ, directrice des actions culturelles FSJU)

AVEC
Alain Finkielkraut (philosophe, Membre Perpétuel de l’Académie Française),
Pascal Bruckner (philosophe, essayiste, écrivain, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth — Actualité de Freud —)
Philippe Val (écrivain, journaliste, ancien directeur de Charlie-Hebdo, et de France Inter, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth — Actualité de Freud —)
Jean-Pierre Winter
(psychanalyste, Président du Coût Freudien ; Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud –)
Georges Bensoussan (historien, directeur éditorial au Mémorial de la Shoah, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth — Actualité de Freud —)
Éric Marty (écrivain, universitaire ; Membre du Comité Scientifique de Schibboleth — Actualité de Freud – ) : "D’un discours présidentiel qui ne serait pas du semblant."
Monette Vacquin (psychanalyste, écrivain, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth - Actualité de Freud -) : « Ravages du déni, rivages de l’horreur ».
Raphaël Enthoven (philosophe) : « Un pays qui croit que l’antisémitisme est soluble dans la folie est un pays qui perd la tête »
Daniel Sibony
(psychanalyste, philosophe, écrivain, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth— Actualité de Freud —)

Avec la participation de Jean Birenbaum (RCJ) et de David Reinharc (éditeur, Éditions Lévy-Valensin David Reinharc, animateur des Cahiers Bernard Lazare) ;
et en présence du Comité Vérité et Justice pour Sarah Halimi.

Présentation de : Le sujet face au réel, et dans la transmission, s/s dir Michel Gad Wolkowicz, coll. Schibboleth — Actualité de Freud —, Éditions In Press.

Jeudi 12 octobre 2017

AUTOUR DU « VIVRE ENSEMBLE »

de 20h30 à 23h00
Accueil dès 19h45
ISEG
28, rue des Francs-Bourgeois, Paris (IV)

Sous la présidence de

Michel Gad Wolkowicz
(Professeur de Psychopathologie, Universités Paris-Sud, Tel Aviv, Glasgow ; psychanalyste, Association Psychanalytique de France ; Président de Schibboleth – Actualité de Freud –)

et de

Jacques Tarnero
(Philosophe, essayiste, ancien chercheur au CNRS et chargé de Mission à la Cité de l’Industrie et des Sciences ; membre du comité éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud – )

AVEC

Daniel Dayan
« Anthropologue des médias » ; Professeur à The New York School for Social research, New York ; Professeur de Théorie des médias à l’Institut d’Études Politiques de Paris ; membre de l’Institut Marcel Mauss, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris ; contributions à Annals of the American Social and Political Sciences, American journal of Sociology, Communications, The Journal of Communication, à Cambridge : Harvard University Press ; Membre du Comité Scientifique de Schibboleth — Actualité de Freud –

Alexandre Devecchio
Journaliste au Figaro et responsable du FigaroVox, essayiste, auteur de : Les nouveaux enfants du siècle. Djihadistes, identitaires, réacs. Enquête sur une génération fracturée, éd.du Cerf, 2017

Alexandra Laignel-Lavastine
Philosophe, historienne, auteur de : Pour quoi serions-nous encore prêts à mourir ? : Pour un réarmement intellectuel et moral face au djihadisme, éd.du Cerf, 2017

Daniel Sibony
Psychanalyste, mathématicien, philosophe, écrivain, enseignant à la Faculté de Médecine, Paris, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud –, auteur de : Un certain « vivre-ensemble ». Musulmans et juifs dans le monde arabe, éd. Odile Jacob, 2016

Caroline Valentin
Journaliste, essayiste, co-auteur, avec Ch. Bonnet, B. Lefebvre, L. Marchand-Taillade, sous la direction de Georges Bensoussan, de : Une France soumise. Les voix du refus, préface d’Élisabeth Badinter, éd. Albin Michel, 2017.

Jeudi 16 novembre

Le FÉMININ / LA PEUR DU FÉMININ— FÉMININ QUAND TU NOUS TIENS….? —

sous la présidence de

Jean-Jacques Moscovitz
psychanalyste, président de Psychanalyse Actuelle et du Regard qui bat, Vice-Président de Schibboleth – Actualité de Freud –

et de

Michel Gad Wolkowicz
professeur de psychopathologie, psychanalyste, président de Schibboleth – Actualité de Freud –

avec

Jean-Jacques Moscovitz
Psychanalyste, Membre d’Espace Analytique ; Président de Psychanalyse Actuelle et du Regard qui bat ; Co-Fondateur, Vice-Président et Membre du Comité Éditorial de Schibboleth — Actualité de Freud – : « À propos de Lou Andréa Salomé ».

Simone Wiener
Psychanalyste, Membre de l’association Encore, Membre de Schibboleth - Actualité de Freud - : "Du mépris à la méprise du féminin".

Claude-Noëlle Pickmann
Psychanalyste, Membre d’Espace Analytique, rédactrice en chef de la revue Figures de la psychanalyse (Eres) : "Le féminin, un pavé dans la mare de la civilisation, ou comment il intranquilise le binaire de la loi phallique."

ARGUMENT
FEMININ QUAND TU NOUS TIENS....?
La liberté des femmes s’est toujours affrontée aux excès du culturel, du religieux, des familles, des coutumes. Dans leur quête d’émancipation et sans rien renier de leur appartenance les femmes vivent aujourd’hui leurs sentiments et leurs émotions sexuelles, elles les disent, les écrivent , les filmernt.
Une femme s’ouvre à une sexualité qui dit je, qui dit non, qui dit je veux. Mais une intense exigence des mœurs s’y oppose, et la place du père, tout autant que celle de la mère, nous font encore témoins d’une police… des désirs. Pour les femmes, une telle liberté vaut très cher. Le modèle de la laïcité leur est appui. Mais un tel affranchissement est aussi combattu à travers le monde, ne serait-ce qu’en France avec « le mariage pour tous » tant décrié.

Là le psychanalyste est invité. Si le choix socio-politique est ouvert, dés lors ce qui se révéle , c’est un certain refus du féminin ignoré parce qu’inconscient, chez l’homme comme chez la femme, chez la fille comme chez le garçon…
Il s’agira ici de décliner ce qu’il en est de la construction de la féminité, de la bisexualité psychique, ainsi que du féminin, de leur développement ainsi que des difficultés, voire de leurs avatars, d’un point de vue psychopathologique, métapsychologie, clinique, au travers les processus de symbolisation et d’identification…Et aussi :
L’engagement socio-sexuel reste à reconquérir sans cesse, et l’accepter ouvre à la découverte d’une hétérogénéité entre ce qui se sait et ce qui ne se sait pas encore. C’est ce qui fonde notre subjectivité. D’où l’angoisse, d’où le rejet violent de tout changement socio-sexuel dans l’émancipation des femmes, dans les cultures musulmane, chrétienne, laïque, juive. Même là où existe la démocratie.
Le féminin ce n’est plus avoir tel ou tel avantage s’ajoutant à la séduction d’une femme, mais c’est la reconnaissance d’une faille inhérente à l’être. Être femme et non pas en avoir le titre ….Conflit. Et lorsque la peur devient haine, et l’on sait que la haine du féminin, dans la confusion de l’avoir et de l’être, est toujours associée, faille du narcissisme, à la haine antisémite.
L’intime ici s’affronte à l’acceptation ou le rejet de ce conflit. C’est cela qui est cause de violences où le masculin trouve son régime de croisière, mais il arrive souvent qu’un père reconnaisse le féminin qui lui fait signe chez sa fille. Et par là même il lui fait signe de sa propre féminité de père, d’homme.
Les femmes savent sans doute mieux que les hommes rencontrer leur subjectivité, l’angoisse en est l’index .
Le féminin et son refus mettent en relation l’intime de chacun et le politique. Le prendre en compte pourrait peut-être éviter la barbarie propre aux décisions du masculin et à ses désirs d’installer sans cesse des frontières entre les gens, les sexes, les vies, les idéaux. Subversion en cours…
Lorsque Freud s’interrogeait : »Was will das Weib ? »Que veut la femme ? », il interrogeait autant l’homme et ses fantasmes et projections, désirs et angoisses, que la femme et son rapport au désir. JJ. Moscovitz, M.G.Wolkowicz

Jeudi 14 Décembre

Développement du bébé et de la parentalité. Hommage au Docteur Elisabeth Aidane

sous la présidence de

Michèle lévy-Soussan
Médecin responsable de l’unité soins palliatifs, Pôle Hospitalier Salpêtrière, vice-présidente de la Société Médecine et Psychanalyse, Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud –
et de Michel Gad Wolkowicz (prof. psychopathologie, psychanalyste, président de Schibboleth –Actualité de Freud –

avec

Bernard Golse
professeur de Psychiatrie de l’enfant ; chef de service Pôle Hospitalier Necker ; psychanalyste, Membre de l’APF ; Membre du Comité Éditorial de Schibboleth – Actualité de Freud –

Sylvie Viaux
Medecin pédopsychiatre, responsable Petite Enfance, CHU Salpetrière

Didier Rabain
pédopsychiatre, responsable Unité Vivaldi, Paris, 12ème
« Cadre, intervention précoce et parentalité, le modèle Vivaldi »